New-yorkaise et française d’adoption depuis plus de trente ans, Luisa Maisel s’inspire de références de l’histoire de l’art, de la culture pop et de son histoire Américaine pour sa pratique de la sculpture céramique. Ses sculptures prennent la forme de Face-a-Face, portraits et Empilements. Dans ce denier volet, elle questionne le sens des objets du quotidien et la valeur symbolique qu’on leur donne. L’argile, outre la grande liberté d’expression qu’elle permet, la fascine par sa complexité et par sa transformation du liquide au solide, du sale au propre, du brut ou lustré, du mou et dur et du banal au sublime.
Elle présente à la galerie Collection une installation qui rend hommage à The dinner party de Judy Chicago - œuvre féministe des années 1970 composée de 39 couverts, chacun faisant référence à une femme importante de l’histoire. C’est lors de sa récente résidence en céramique à Shigaraki au Japon, que Luisa Maisel démarre Another Dinner Party, une ode à toutes les femmes artistes qui ont influencé son travail de sculptrice comme Artemesia Gentileschi, Frida Kahlo, Marina Abramovitch, entre autres. Cette œuvre est également prétexte à associer les trois éléments constitutifs de son travail : la femme, le fait-main et l'argile.
Back to Top