Avec un grand-père peintre et un père chimiste, Mireille Mallet s’est naturellement orientée, il y a 40 ans, vers la céramique, qui conjugue expression artistique et recherche expérimentale sur les matières. Ses sculptures aux formes sphériques sont criblées d’orifices, incisés ou grenus, présentant des reliefs chaotiques. Fascinée par les roches qui portent la mémoire de la formation de notre planète, elle nous emmène vers un univers de matières telluriques à travers des noms évocateurs : concrétions sableuse, magmas, fleurs de sable, fleurs de roche, plissements, creusets…
Attachée à l’économie de moyens, elle n’utilise que la terre comme base pour les teintes et les effets de couleurs. Les volumes façonnés en grès et porcelaine sont troués, fissurés, imprimés de profondes cavités plissées, incrustés de sables colorés et de différentes matières minérales collectées. A partir de ses créations, elle semble recréer une géologie imaginée dans des mondes éternellement renouvelés.

Back to Top